Le projet 70273

Classé dans : Patchwork, Tutoriels | 0

Aujourd’hui je vais vous raconter deux histoires…celle de ma grand mère et celle du projet 70273.

Il y a quelques semaines je déjeunais avec ma maman et elle me raconta l’histoire de sa mère.

En 1943, on découvrit que cette femme pourtant jeune, était atteinte de tuberculose. Elle était alors agée de 26 ans et avait deux petites filles dont elle s’occupait seule puisque son mari était prisonnier en Allemagne. Elle dut se séparer de ses deux enfants qui furent placées dans la famille à la campagne. Les vaccins n’existaient pas à ce moment là et ma grand mère mourut sans revoir ni son époux, ni ses filles, toute seule…à Paris.

Son histoire m’a émue, moi qui ne l’ai jamais connue et le hasard voulut que quelques jours après avoir appris son histoire, j’ai entendu parlé du projet 70273 .Voici la présentation de ce projet extrait du site « La ruche des quilteuses » que vous trouverez ici

« Entre les mois de janvier 1940 et août 1941, les nazis allemands tuèrent 70 273 personnes de tous âges déclarées physiquement, mentalement ou émotionnellement handicapées, utilisés comme cobayes pour la mise au point des chambres à gaz. Des docteurs évaluaient les dossiers médicaux et prenaient la décision de vie ou de mort de chacun. Trois docteurs étudiaient chaque dossier médical et quand deux de ces trois médecins marquaient une croix rouge sur la fiche, le patient était condamné et exécuté. 

En février 2016, Jeanne Hewell-Chambers lança le Projet 70 273 (the 70,273 Project), projet d’œuvre d’art textile collective d’envergure mondiale. Son but est de récolter 70 273 blocs de quilt du monde entier pour commémorer chacune de ces personnes assassinées d’une manière aussi rude et désinvolte, tout en souhaitant éveiller l’intérêt de la population d’aujourd’hui envers les personnes nécessitant des besoins particuliers. »

 

Dès que j’ai vu ce projet j’ai voulu y participer.D’abord parce que ces crimes arbitraires m’ont révoltée puis aussi parce que dans ce projet les participantes peuvent dédier leurs blocs à une personne. Et bien sur je dédierai les miens à ma grand mère, Roberte Wavresky.

 

Voila..je vous ai raconté mes deux histoires qui sont plutôt tristes il faut le dire…

Mais pour que mon histoire soit complète il faut que vous sachiez que mon grand père , en revenant de la guerre rencontra et se maria avec une femme fantastique qui est devenue ma mémé de cœur et qui m’a couverte de baisers et d’affection:) 🙂 🙂

Les photos que vous voyez sont extraites des pages facebook du projet 70273.Le travail des personnes chargées de l’assemblage des quilts est impressionnant !

 

 

Laissez un commentaire